Comment augmenter le taux de transformation de votre boutique en ligne

Comment augmenter le taux de transformation de votre boutique en ligne (ou la conversion de votre trafic) ?

Temps de lecture : 8 min

Améliorer les performancesMarketing

Il ne suffit pas de créer un site e-commerce pour générer des ventes. Il faut savoir l’animer et le faire vivre pour augmenter son taux de conversion, autrement dit, pour transformer les visiteurs en clients. Comment ? Là est tout le secret d’un e-commerce en bonne santé ; on vous dévoile notre méthode.

Retour sur le taux de conversion

Avant d’aller plus loin, revenons sur un élément important : taux de conversion et taux de transformation, c’est la même chose. Les deux termes renvoient au même chiffre, à savoir le ratio entre le nombre de personnes ayant effectué une action positive sur votre site (un achat sur un e-commerce) par le nombre total de visites sur une période donnée.

Pour le calcul : nombre de ventes / nombre de visites x 100

Le terme « taux de transformation » renvoie au fait qu’il s’agit de transformer les visiteurs en clients. Ce chiffre (ou pourcentage) indique en quelque sorte l’efficacité de votre boutique. En effet,

  • Un taux élevé signifie que l’offre correspond aux besoins des personnes qui visitent le site ; elle est intéressante pour la majorité d’entre eux.
  • Un faible taux peut indiquer qu’il y a un décalage entre le besoin des personnes qui visitent votre site et l’offre proposée, ou qu’il y a un problème dans le parcours d’achat qui justifie un abandon.
Afin d’augmenter le taux de conversion de votre site, il est intéressant d’abord d’identifier la raison du blocage, la raison de cet abandon. Ainsi, les points listés ci-dessous vous permettront de l’identifier ou d’identifier des idées pour inverser la tendance (et les chiffres).

8 conseils pour augmenter le taux de transformation sur votre site

1. Soigner le design et l’ergonomie du site

Le design d’un site et son ergonomie impactent directement l’expérience d’un utilisateur. Et Google sait lui-même l’importance de cette expérience (et son impact sur son comportement d’achat) puisqu’elle est désormais prise en compte par Google dans son algorithme (Core Web Vitals, mai 2021) pour définir le positionnement ou référencement des sites. Donc au-delà des besoins des internautes, en 2021, un site Internet se doit d’être ergonomique pour répondre aux exigences des moteurs de recherche et particulièrement de Google.

Aussi, ce qui fait la différence entre une boutique physique et sur Internet est la présence des vendeurs permettant de répondre aux potentielles questions des consommateurs. Ainsi, pour 44 % d’entre eux, la possibilité de s’adresser à quelqu’un (via notamment un chat en direct) et d’établir une relation client-professionnel, est un avantage que peut avoir une boutique par rapport à une autre*. Sur Internet aussi il est important de faire un travail d’accompagnement : l’expérience d’un internaute doit être aussi agréable que celle d’un client en boutique (quel que soit le secteur concerné).

2. Améliorer la vitesse de chargement des pages

La vitesse de chargement des pages d’un site ont un impact sur ce que l’on appelle le taux de rebond : plus le site est long à charger, plus il y a de chance (ou malchance ici) que les visiteurs perdent patience et s’en aillent… Ce qui fait augmenter le taux de rebond. Ainsi, 1 visiteur sur 4 abandonnera un site qui prend plus de 4 secondes à charger*. Bien sûr, un visiteur qui abandonne votre site est un visiteur qui ne complétera pas l’étape ou le processus d’achat.

A souligner que ce temps de chargement impacte aussi le référencement de votre site puisqu’il est un autre élément pris en compte par l’algorithme Google (Core Web Vitals).

comment améliorer son taux de transformation

3. Soigner les fiches produit : visuels, vidéos et avis clients

Lorsque nous parlions ergonomie de site, nous faisions référence également aux fiches produit, parmi les éléments les plus importants d’un e-commerce. La fiche produit a trois objectifs : informer, séduire et rassurer. Pensez donc à donner toutes les informations nécessaires à la description du produit, et à séduire le consommateur à travers des images de qualité (photos et vidéos). Il ne faut pas oublier que les consommateurs ne peuvent pas « voir » le produit de leurs propres yeux, ni le toucher. Ainsi il est important de le présenter sous tous les angles pour les aider à prendre leur décision : la fonction zoom ou rotation à 360° peut aider à oublier le fossé entre boutique physique et en ligne. Aussi, la possibilité de noter les produits et/ou laisser des commentaires est pratique à la fois pour le consommateur et le futur client. Selon une étude Spiegel, 95 % des acheteurs lisent des avis clients avant de faire leur achat. Et s’il est important d’afficher les avis, il ne faut pas oublier non plus d’y répondre !

4. Une communication simple et accessible

La façon dont vous communiquez joue sur le sentiment de confiance ou au contraire de malaise que peut ressentir le consommateur sur votre site. Ainsi on préfère les phrases claires et les verbes doux, plutôt que des boutons dits « vides » (le fameux « cliquez ici » par exemple) ou encore des verbes d’action trop agressifs (« payez« , « achetez« ). Il est important de faire un travail sur le ton de communication, la voix de la marque, avant création du site et pour toutes ses campagnes promotionnelles.

5. Soigner le parcours d’achat

Le parcours de l’utilisateur dans le tunnel de commande ne déroge pas au besoin d’ergonomie. D’abord, il semble important en amont de la construction du tunnel de vente, d’identifier vos personas pour élaborer un parcours d’achat qui leur est adapté. Ensuite, et selon une étude Magento, lancée en 2019, chaque étape du parcours d’achat doit être fluide, rapide, transparente (avec jauge de progression par exemple et bouton de visible / de couleur pour revenir en arrière). Le nombre de clics doit être réduit au maximum, et ce « passage en caisse » doit idéalement durer moins de 2 minutes. Selon Baymard Institute, 26 % des acheteurs ont abandonné leur panier car le processus était trop long.

6. Faire des promotions et offrir des codes promo

Selon RetailMeNot, 62 % des interrogés n’effectuent pas d’achat avant d’avoir cherché un code promo et/ou des promotions. Aussi, au-delà du fait de réduire le coût d’achat, les codes promo génèrent un sentiment d’urgence et d’exclusivité au client. Créer des campagnes promotionnelles est une méthode efficace pour inciter à l’achat.

7. Faciliter et sécuriser les paiements

Proposer le paiement sécurisé par carte bancaire est essentiel. Cela dit, il est important de proposer d’autres solutions de paiement en adéquation avec les besoins d’instantanéité de notre société : Paypal, Google Pay, Apple Pay offrent désormais fluidité et rapidité. Le fait d’avoir le choix permet aussi aux internautes de se sentir plus en confiance.

8. Soigner les services proposés : livraison, retours, service après-vente

Pensez à soigner enfin d’autres services proposés sur votre site, que nous avions vus d’ailleurs sur notre article pour booster ses ventes en ligne. Au-delà du paiement, nous faisons référence ici aux livraisons, retours de produits, service après-vente. Selon Walker Sands, la livraison gratuite est pour 77 % des gens interrogés la première motivation à l’achat. Non seulement il est important d’offrir le choix (plusieurs services de livraison, avec différentes durées de livraison) mais il est aussi essentiel de respecter ces délais de livraison. Il en va de votre réputation sur Internet.

Enfin, si les gens aiment consommer « pas cher », ils apprécient de plus en plus consommer « mieux » : ils sont sensibles à l’utilisation du plastique dans les livraisons, aux modes de livraison verts et respectueux de l’environnement, à la transparence des entreprises sur leur politique… Tout cela est en relation avec la prise de conscience écologique de notre société.

Certains e-commerçants continuent à penser que pour remplir leurs objectifs, ils doivent avant tout augmenter le trafic. Mais il ne sert à rien de l’augmenter sur un site qui a des fuites. Un des éléments les plus importants est du coup de convertir les visiteurs. D’où la nécessité de travailler la conversion en parallèle du trafic. Pour en savoir plus, et quel que soit votre secteur d’activités : n’hésitez pas à visiter notre site et découvrir notre solution digitale entreprise ou encore nos business cases.

*https://www.inc.com/nicolas-cole/the-power-of-live-chat-5-surprising-statistics-that-show-how-consumers-want-thei.html
*LoadStorm Econsultancy,
*Rapport Magento Commerce avec YouGov. Étude menée du 14 juin au 13 juillet 2019 sur 15 pays et 18 037 consommateurs dans le monde.